Gare aux Tiques

 

Maladie de Lyme : une infection bactérienne difficile à diagnostiquer.

 

La maladie de Lyme est une maladie générale d'origine infectieuse et potentiellement grave.

Elle est secondaire à la transmission d'une bactérie lors d'une morsure de tique et dont le diagnostic est parfois difficile.

Des douleurs diffuses chroniques et invalidantes peuvent persister mais leur cause n'est pas univoque.

Des mots pour les maux : La maladie de Lyme est une infection liée à une bactérie appelée borrelia burgdorferi : c’est une borréliose, l’infection est transmise par la morsure d’une tique infectée et c’est ce que l’on appelle une zoonose.
La morsure de tique infectée est responsable d’une plaque rouge appelée érythème chronique migrant (ou Erythema Chronicum Migrans)
Il s’agit d’une maladie qui peut toucher de nombreux organes (multi viscérale) dans de nombreux systèmes (maladie multi systémique).

 

 

Quels sont les lieux à risques ?

Tous les départements ne sont pas égaux quant à la présence des tiques. Elles sont particulièrement présentes en Alsace, Lorraine, Limousin et Auvergne au printemps et au début de l'automne. On recense plus de 100 cas pour 100.000 habitants dans l'Est et le Centre de la France et moins de 50 cas pour 100.000 habitants à l'ouest et au sud méditerranéen, d'après l'Assurance maladie.

Les tiques se développent dans les forêts de feuillus, les sous-bois mais aussi les pâturages et prairies car elles apprécient tout particulièrement les herbes hautes. Il vaut donc mieux éviter les endroits où elles se nichent. Les citadins doivent également être vigilants puisqu'on en trouve aussi dans les parcs urbains.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment peut-on éviter de se faire piquer ?

Pour éviter au maximum d'être piqué par cet acarien, il est recommandé de porter des vêtements longs éventuellement aspergés de répulsif et des chaussures fermées lors de balades en forêt. Après chaque promenade dans un lieu dans lequel pourraient se développer des tiques, il est conseillé de s'inspecter minutieusement pour repérer la moindre piqûre et ne pas omettre les aisselles, le cuir chevelu, entre les orteils, les parties génitales…

La nymphe, la forme la plus petite de la tique, ne mesure qu'un à trois millimètres, elle peut donc être difficile à repérer. Mais si elle se gorge de sang, elle sera plus grosse et donc plus facile à voir. N'hésitez pas à vous inspecter une deuxième fois quelques heures après la promenade ou le lendemain. La tique peut être identifiée par ses quatre paires de pattes et sa tête sans yeux.

 

Quels gestes adopter si on a été piqué par une tique?

Si une tique vous a piqué et qu'elle est toujours accrochée, il faut l'enlever au plus vite mais selon une certaine méthode. Premier réflexe, ne pas utiliser de produit comme de l'alcool car cela pourrait faire régurgiter la tique et accélérer l'infection. On peut utiliser un tire-tique (disponible en pharmacie) ou à défaut, une pince à épiler. "Agrippez délicatement les insectes au plus près de la peau et tirez-les doucement mais fermement. Pour ne pas casser l’appareil buccal (le rostre), faites un mouvement circulaire", détaille l'Assurance maladie. S'il reste une petite partie de la tique dans la peau, on peut la laisser telle quelle, elle finira par partir toute seule après plusieurs semaines.

Une fois la tique retirée, on peut désinfecter la piqûre avec un antiseptique. Il convient ensuite de surveiller la zone pendant quelques jours. Il est possible qu'une plaque rouge apparaisse immédiatement ou dans les premières 24 heures après la piqûre. C'est une réaction normale à la salive de l'acarien.

En revanche, si la plaque persiste et s'étend, que vous avez plusieurs piqûres ou que la tique est restée implantée pendant plus de 36 heures il faut consulter un médecin, de même si vous avez l'un des symptômes décrits plus haut. Le spécialiste pourra alors vous donner un traitement antibiotique.

 

    

 

 

Nid de Tiques :

 

 

 

 

 



Réagir